Un appartement intelligent repose sur deux fondamentaux : informer sur son état et agir dessus à distance. Un appartement intelligent est donc avant tout un appartement qui communique.

La communication entre les équipements du Smart Apartment SmartHab repose sur des protocoles domotiques radios.

Les protocoles domotiques utilisés

Un protocole de communication définit les normes de communication entre des équipements. Dans l’appartement, les objets connectés du dispositif SmartHab communiquent sans fil par onde radio, employant principalement les protocoles Z-wave et Zigbee. Il s’agit de protocoles de communication qui présentent les caractérisitiques suivantes :

  •  protocoles radios – fonctionne sans fil, les équipements fonctionnent sur batterie ce qui permet une grande facilité d’installation sur les chantiers
  •  protocoles courte portée – signifie donc une économie d’énergie. Les protocoles permettent aux objets connectés de communiquer au sein du smart building. La liaison vers l’extérieur est réalisée via des gateways reliées à internet.
  •  protocoles publics – utilisés par de nombreux constructeurs d’équipements pour produire des objets connectés performants à bas coût. Par exemple philips et ikea utilisent le protocole Zigbee pour leurs ampoules connectées. L’alliance Z-wave, de son côté, rassemble 700 entreprises proposant plus de 3 000 références.
  •  protocoles à réseau maillé – chaque équipement constitue un nœud du réseau transmettant les données des équipements adjacents, ce qui permet d’améliorer la portée et la robustesse du réseau.
  •  protocoles cryptés – toutes les communications sont chiffrées, tout équipement ne disposant pas de la clé ne peut pas accéder au réseau. Pour plus d’information sur la sécurité dans le système SmartHab.

La plateforme SmartHab étant ouverte, multi-marque et évolutive, l’appartement connecté peut dialoguer avec des équipements fonctionnant sur d’autres protocoles de communication tels que l’EnOcean ou les fameux Wi-FI et Bluetooth afin de pouvoir faire dialoguer un maximum d’équipements et de services. Ceci offre une grande liberté au promoteur, puis au résident, pour personnaliser le Smart Apartement.

Les ondes présentent-elles un danger pour la santé ?

Dans l’appartement, les objets connectés du dispositif SmartHab communiquent donc par onde radio, employant la bande de fréquence 868 MHz (protocoles Z-wave et ZigBee). Il s’agit d’une bande peu énergétique, avec une fréquence trois fois moins élevée que les ondes d’une box wi-fi. C’est également la fréquence utilisée par les téléphones sans fil (norme DECT) utilisés par les particuliers ou dans des établissements publics comme les hôpitaux.

De plus, le dispositif n’émet pas d’ondes en permanence. Une onde est émise au moment où un équipement transmet une information (un capteur détecte un évènement, un compteur envoie une mesure ponctuellement…). Ainsi les utilisateurs ne sont pas soumis en continu à un champ électromagnétique.

Ainsi, la plateforme SmartHab a été pensée pour être sobre et performante, utilisant des protocoles de communication dédiés à la domotique numérique ne présentant aucun risque pour la santé des résidents.